Ma detox digitale

« Je pouvais à la fois regarder une série sur la tv, sauter d’une page à l’autre sur les multiples fenêtres ouvertes de mon pc et surfer avec mon téléphone dans l’autre main » Accro moi? Non je niais toujours cela.

Il fallait se rendre à l’évidence mon téléphone était devenu une extension de ma main, c’est arrivé il y a longtemps en fait… Inconsciemment à vouloir suivre les stories, les dernières photos, suivre les discutions sous un post, on devient boulimique du net. Toujours plus, sous tous les réseaux, insta, twitter, Fb, snap et rebelote… Mince, c’est qui déjà qui parlait? Ah oui, j’y retourne et une boucle continuelle à passer d’un réseau à un autre.

Cette impression de rater un événement, une discussion, une photo de quelqu’un, d’être à l’affût. Passer des heures, avant de dormir, en se levant, en marchant, en parlant, en mangeant…

En fin décembre, nous avons été chez mes beaux-parents pour passer Noël en famille, être tous réunis pendant 3 jours à la campagne. Déjà, il faut le dire, sur place la connexion est assez compliquée. Je pense avoir posté un boomerang du feu de cheminée et puis plus rien. Une fois, installés, mon téléphone est resté dans la chambre. Inconcevable pour moi de base, mais totalement naturel.

3 jours de detox digitale, sans penser à prendre de photos, sans regarder mes mails, mes appels, mes réseaux, sans valider de commentaire sur le blog, sans regarder la tv, sans se soucier du monde digital.

Se rendre compte que je n’étais pas en manque, mais j’étais bel et bien reposée, j’ai passé de très bons moments. Je n’avais pas mon téléphone accroché à ma main, ou posé à côté de moi. Pour tout vous dire, il s’est même éteint et je ne l’ai pas chargé avant notre départ.

À la suite de ces 3 jours nous sommes rentrés et j’ai prolongé cette petite cure de detox digitale, sans pression, sans contrainte. Juste quelques messages par ci, par là. Sans ce va et vient incessant qui n’en finissaient plus entre les réseaux.

J’avais ce besoin d’être reliée, cette peur de rater quelque chose, cette impression d’être oubliée si je n’étais pas présente.

MA detox digitale m’a apporté tellement de choses positives :

  • Se rapprocher des miens,
  • Se recentrer sur l’essentiel.
  • Être à l’écoute.
  • Prendre du temps pour moi.
  • Participer aux discussions.
  • Savoir s’occuper différemment.

Penser différemment et prendre du temps pour soi. Je vous invite vraiment à le faire, c’est tout bénéf pour vous, et pour les gens qui vous entourent. Ne plus être dans une bulle, mais bel et bien avec les gens autour de vous. Se mettre au vert pour souffler et revenir comme à une époque insouciante où les préoccupations n’étaient pas le nombre de like ou les derniers potins.

Je n’ai plus les yeux rivés sur mon téléphone, mais bel et bien sur le monde qui m’entoure.

Maintenant, depuis cette petite detox digitale je me rends compte que je n’ai pas besoin de tout cela, car je n’ai pas ressenti de manque. Mon ordinateur portable reste dans le salon, je ne fixe plus plusieurs écrans en même temps, je laisse mon téléphone sur silencieux dès 22 heures, j’ai retiré tout mes réseaux sur ma tablette.

Vivre ma vie à travers mes yeux et non plus à travers un écran. Pour les accros, tentez l’expérience un week-end, en restant loin de vos réseaux pour profiter pleinement du temps que vous avez pour vous et pour vos proches. Soufflez, riez, vivez pour vous!

Je me suis éloignée pour mieux vous retrouver.

En attendant de vous retrouver dans un nouvel article, je vous embrasse. Prenez soin de vous.

XoXo

simplement marilyne

Publicités

3 réflexions sur “Ma detox digitale

  1. Lily dit :

    Coucou Marilyne !
    Je me reconnais beaucoup dans ton article. Je suis très souvent en train de jongler entre différents écrans. Heureusement je m’accorde des pauses sans écran pendant la journée mais je devrais certainement à l’occasion tenter une détox digitale. Cette coupure pourrait me faire le plus grand bien !
    Bises

    J'aime

  2. Coucou, je t’avoue que moi comme cela fait partie de mon futur job à pleins temps, je me sens obligée d’assurer cette présence et cette veille. Mais, je décroche quand on prend des vacances. Mais le reste du temps, c’est comme du boulot pour moi ! Mais, je sais à quel point les réseaux sont nuisibles mais j’ai choisi et je n’ai pas d’entourage que ça dérange alors bon… Bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.